Le soutien au FILAL de Pierre MEYER

Bravo les acteurs de l'immersion. C'est la première fois que j'entends parler d'une démarche "immersion" pour notre très ancienne langue qui nous permet de lire le traité de Strasbourg et Verdun 842/843. Ce qui est nouveau aussi pour moi, ce sont les indices liés à l'ouverture d'esprit des jeunes concernés et leur engagement international local ou/et mondial. Félicitations !

— Pierre MEYER (Ancien Directeur de la Commission internationale de la Région Alsace)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *