La com-com, territoire clé de la politique linguistique

nous_soutenir
La tranche d’âge 0-5 ans est le cœur de cible d’une politique linguistique. Si la commune est souvent trop petite pour agir et le Département n’a pas les compétences pour cette tranche d’âge, la com-com (intercommunalité) représente aujourd’hui selon l’avis des spécialistes, la dimension territoriale idéale pour mener une politique linguistique qui se traduira par une augmentation du nombre de locuteurs entre 0 et 10 ans.

Vallée de Munster : première com-com d’Alsace dotée d’une politique linguistique ?

Le 7 novembre 2018, le président du FILAL a présenté devant les élus de la com-com de la Vallée de Munster une proposition de mise en oeuvre d’une politique linguistique. Cette politique suppose une démarche pragmatique en trois étapes : 1. L’adoption d’objectifs précis chiffrés dans le temps et dans l’espace (combien d’enfants en immersion n maternelle et en crèche à l’horizon 2030? par exemple) 2. L’adoption de moyens en phase avec les objectifs arrêtés (1% du budget de la com-com destiné à la politique linguistique est une bonne référence) 3. Mise en place d’un cadre de redevabilité permettant de mesurer périodiquement l’état de mise en oeuvre des objectifs arrêtés et corriger ce qui doit l’être.

A l’unanimité !

Ce fameux soir du 7 novembre 2018, les 34 élus de l’assemblée de la com-com de Munster ont fait l’histoire en votant à l’unanimité la création d’une commission de politique linguistique chargée d’arrêter les futurs objectifs de politique linguistique touchant plusieurs secteurs de la vie privée et publiques. En 2019, la Vallée de Munster devrait ainsi devenir la première des 40 com-com d’Alsace dotée d’une politique linguistique.

Des objectifs clairs

Parmi les objectifs abordés figuraient la généralisation de la signalétique bilingue dans toute la vallée en respectant le principe de “taille de caractère identique” entre les deux langues, la mise en place d’un message en alsacien sur tous les répondeurs des communes et administrations de la com-com, mais aussi la création d’une crèche intercommunale immersive en alsacien, voire d’une école associative immersive, la création d’un poste de chargé de la politique linguistique, la nomination d’un vice-président de la com-com chargé de la politique linguistique, la nomination dans chaque conseil municipal d’un conseiller point focal langue régionale de la commune, l’organisation d’activités périscolaires en alsacien durant les vacances.

Recommandations suggérées par le FILAL

Recommandations pour le Groupe de travail Com-Com Munster

Recommandation 01 Nomination d’un conseiller municipal par commune chargé de la politique linguistique . ( Il surveillera la mise en place au niveau local des objectifs : signalétique bilingue ; messagerie téléphonique en alsacien etc…)

Recommandation 02 : Nomination d’un vice-président de la communauté de communes chargé de la politique linguistique et de la coordination des initiatives des conseillers municipaux.

Recommandation 03 : Tous les documents de la com-com destinés à la petite enfance (information crèche, ou activités périscolaires)  sont bilingues.

Recommandation 04 :  Généralisation de la signalétique bilingue dans la com-com dans un délai de 3 ans en respectant le principe de la taille de caractère identique entre les deux langues.  Il s’agit non seulement de plaques de rue mais aussi des panneaux de direction (piscine – Schwimmbad)  et panneaux institutionnels  ( Mairie – Gmeinhüss ou Communauté de communes – Gemeindeverband) (contribution de 5000 euros de la REGION jusqu’à 70% de l’investissement pour les communes de moins de 2000 habitants et 40 % pour les communes de plus de 2000 habitants)

Recommandation 05 : généralisation du bilinguisme des messageries vocales (téléphones, messagerie vocale des ascenseurs)   ( exemple de répondeur téléphonique «  Sie sìnd uf’m Antworter vu de Gmein Eschbach, Sie kenna a Nochrìcht hìnterloh, mìr rieffa eich zruck so schnal wie meglick »

Recommandation 06 Création d’une crèche intercommunale en immersion en alsacien.

Recommandation 07 : Création d’une école immersive associative (postes d’enseignants rémunérés par la Région et Département avant passage sous-contrat avec l’Education nationale)

Recommandation 08 : Incitations aux télévisions locales afin de produire des courts métrages de qualité en alsacien. (100 euros par court métrage de quelques minutes réalisées en alsacien)

Recommandation 09 :  Mettre en place un poste de chargé de la politique linguistique dont la mission sera de développer la présence de l’alsacien sur le  territoire de référence, pour l’information, la formation, le conseil et l’outillage au service de tous.  Il mettra en place la politique décidée par la com-com.     ( contribution de la REGION de 50 000 euros pour 2 ans)

Recommandation 10 :  Mise en place d’un Prix destiné aux maires pour encourager et récompenser leurs actions en matière de visibilité de l’alsacien dans l’espace public et la présence de l’alsacien en crèches et dans les activités périscolaires.

Recommandation 11  Promouvoir la journée internationale de la langue maternelle (21 février) qui sera l’occasion d’un bilan annuel des avancées obtenues dans la mise en œuvre des décisions.  Journée de remise du prix du maire ou commune ayant réalisé l’initiative la plus prometteuse. 

Recommandation 12  : Généralisation de l’enseignement bilingue à parité en 2033.

Recommandation 13 : Organiser des cours d’alsacien pour adultes en collaboration avec l’OLCA

Recommandation 14 : Viser l’objectif 1% du budget de la com-com consacré à la politique linguistique. Compte-tenu du caractère transversal de la langue cela bénéficiera à tous les secteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *