Le soutien au FILAL de François Lubrina

“Mon père était un italien émigré de Lorraine, qui nous a jamais parlé sa langue. J’ai grandi dans la honte de mon identité italienne. C’est pourquoi votre discours sur la langue alsacienne m’a parlé. J’ai mis 35 ans à me réapproprier mon identité italienne lorsque je suis arrivé à Montreal et me suis retrouvé par hasard dans un quartier italien. Courage continuez votre combat”

— François Lubrina, conseiller élu des Francais du Québec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *